Additional information
Reflections for the week
Online Retreat Weeks
Connect with us
Le JRS, Retraite en ligne: Jour 5 – Un monde qui a besoin de réconciliation
vendredi, novembre 05, 2010


« La soif pour la réconciliation et la réconciliation elle-même ne sera complète et effective que si elles atteignent – afin de la guérir – la blessure originelle qui se trouve à la racine de toutes les autres blessures : c'est-à-dire le péché. »

Aujourd’hui, au début de votre prière, rappelez-vous que vous êtes en présence du Dieu Saint. Ayez conscience que Dieu vous voit en tout temps et en tout lieux, et qu’il pose sur vous un regard aimant et puissant. Demandez à Dieu ce que vous voulez.

Aujourd’hui demandez à Dieu de vous donner la force de vous remettre au Mystère qui vous entoure, dans la certitude que l’univers se trouve dans les mains de Dieu. Demandez à Dieu qu’il augmente en vous la foi en son amour inconditionnel et en sa bonté qui peut surmonter toutes vos peurs et accomplir tous vos désirs.



Reflections for Prayer

Washington DC, le 5 novembre 2010 – En  2007, alors que j’évaluais les réponses potentielles du JRS aux besoins des migrants le long de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, une jeune Mexicain de 22 ans, Francisco Javier Dominguez Rivera, a été abattu par un agent d’une patrouille américaine en poste sur la frontière. Francisco avait traversé la frontière mexicaine avec l’Arizona avec deux de ses frères et une jeune belle-sœur. Il avait passé sa jeunesse à Mexico. Sa famille habitait une cabane d’une pièce qui s’était peu à peu effondré. Il était parti aux Etats-Unis à l’âge de 17 ans, bien décidé à gagner assez d’argent pour construire sa famille.  Petit à petit, en cinq ans il avait économisé assez d’argent pour commencer à construire une nouvelle maison pour sa famille à Cuautla, au Mexique. Lorsqu’il est rentré au Mexique en 2006, il est resté deux mois puis il est reparti pour les Etats-Unis afin de gagner l’argent nécessaire à la cuisine.

On ne sait pas comment il a été tué. Aucun des quatre Mexicains n’était armé mais pour une raison ou pour une autre, le garde frontière s’est senti menacé par le groupe de jeunes migrants. Nous pouvons seulement imaginer que Francisco et ses frères ont été littéralement terrorisés par le garde qui symbolisait la destruction de leurs espoirs et de leurs rêves. De son côté, le garde s’est probablement senti menacé par ces jeunes migrants qui auraient pu être des criminels, des trafiquants de drogue ou des terroristes. Je peux imaginer que ce qui s’est passé sur la frontière ce jour froid de janvier  n’est que le résultat d’un mur d’incompréhension, de discrimination et de  peur. Les jeunes Mexicains et le garde ont été les victimes accidentelles d’un système d’immigration inadéquat. Deux jours après la mort de Francisco j’ai célébré la messe dans un centre de détention situé au nord de Tucson. Dans le fond de la pièce, j’ai rencontré les deux frères de Francisco, le cœur brisé et hébétés, ils  pleuraient silencieusement et priaient pour leur frère.

Dans la confusion et la tristesse de cette expérience, Dieu nous demande de faire face aux brisures de notre monde et d’expérimenter le profond désir de la réconciliation que seul Jésus peut apporter. L’invitation à la  réconciliation lancée par Jésus ne connaissait pas de barrières. Il s’adressait aux puissants, les invitant à changer leur cœur. Il faisait montre d’un amour spécial pour les pauvres. Il ne cessait de proclamer le Royaume de Dieu qui devenait pour lui la vision d’un monde dans lequel toutes les relations étaient réconciliées en Dieu. Où, dans votre propre monde, faites-vous l’expérience du besoin et du désir de réconciliation ? Portez votre désir devant le Seigneur.

Kennet Gavin SJ
Ancien Directeur Régional
JRS Etats-Unis

Parlez à Dieu comme un ami parle à son ami.

Parlez-Lui de votre réponse, de vos besoins propres et de vos désirs les plus profonds.

Terminez votre prière avec le Notre Père, la prière que Jésus a enseignée à ses disciples.



Suggested Reading for Prayer
Éphésiens 1: 8-10

Dieu nous a fait connaître le mystère de sa volonté, ce dessein bienveillant qu'Il avait formé en lui par avance, pour le réaliser quand les temps seraient accomplis : ramener toutes choses sous un seul Chef, le Christ, les êtres célestes comme les terrestres.