Additional information
Reflections for the week
Online Retreat Weeks
Connect with us
Le JRS, Retraite en ligne: Jour 8– La vie est plus forte que la mort
lundi, novembre 08, 2010


Aujourd’hui, au début de votre prière, rappelez-vous que vous êtes en présence du Dieu Saint. Ayez conscience que Dieu vous voit en tout temps et en tout lieux, et qu’il pose sur vous un regard aimant et puissant. Demandez à Dieu ce que vous voulez.

Aujourd’hui demandez à Dieu de vous donner la force de vous remettre au Mystère qui vous entoure, dans la certitude que l’univers se trouve dans les mains de Dieu. Demandez à Dieu qu’il augmente en vous la foi en son amour inconditionnel et en sa bonté qui peut surmonter toutes vos peurs et accomplir tous vos désirs.



Reflections for Prayer
Barcelone, le 8 novembre 2010 – J’ai devant les yeux l’un des nombreux camps de réfugiés ruandais de la région du Kivu en 1995. Ces réfugiés avaient dû fuir leur pays pour éviter d’être tués. Ils avaient tout laissé derrière eux, emportant le peu qu’ils pouvaient sur la tête et sur le dos. La grande majorité d’entre eux étaient des victimes innocentes d’une guerre qui a fait plusieurs milliers de victimes. Dans les camps, il y avait plusieurs milliers de réfugiés, pour la plupart des femmes, des enfants et des vieillards, couchés ou assis sur le sol,  le regard hébété empreint de peur, de souffrance, de désespoir, d’angoisses et autres émotions difficiles à définir. Ce mélange de traumatisme émotionnel paralysait ces personnes et les rendait incapables de se dresser, au propre et au figuré. Même les enfants qui vivent dans l’instant comme le font les enfants, étaient malheureux. Pris dans le désespoir de leurs aînés, ils ne souriaient pas.

La vue de ces enfants, de ces femmes et de ces vieillards assis à même le sol, prostrés et silencieux – même si c’est difficile à expliquer -  m’a rendu douloureux. Pendant les quelques minutes où j’ai regardé cette foule, une question me taraudait : Pourquoi ? Où est Dieu ? Où se cache-t-Il qu’aucune lumière ne brille, que tout soit ténèbre ?

Après avoir prié devant le Christ crucifié, nous avons partagé les motions internes de nos cœurs. La première d’entre elle était que le mal existe et qu’il est source de souffrance et de mort pour notre monde. Nous l’avions vu et expérimenté avec nos propres yeux. La seconde, qui a émergé dans la prière, c’est que nous avons construit un monde dans lequel les ressources ne sont pas partagées de façon équitable, ce qui est source de souffrance et d’agonie pour tant d’hommes et de femmes de notre monde. Et enfin, nous avons parlé de ce que nous pouvons faire, du fait qu’avec ces hommes et ces femmes qui sont nos frères et nos sœurs, nous pouvons ensemble faire l’expérience de la résurrection et pas seulement de la mort.

Après mûre réflexion nous avons décidé de demander aux réfugiés de nous dire ce qu’ils souhaitaient. Ecouter leurs histoires nous fut bénéfique. La foule a fait peu à peu place à des visages et à des noms, ceux de femmes, d’enfants et de vieillards. Ils n’avaient pas mangé depuis des jours et n’avaient pas de nourriture. Ils n’avaient rien à faire de la journée.  Il n’y avait pas d’écoles pour les enfants. Peu à peu, ils se sont redressés et, ensemble et eux nous avons repris espoir. La mort ne pouvait avoir le dernier mot. La vie était plus forte que la mort.

Père Lluis Magriña, S.J.
Provincial de la Province Jésuite de Tarragone
(Ancien Directeur International du Service Jésuite des Réfugiés)

Parlez à Dieu comme un ami parle à son ami.

Parlez-Lui de votre réponse, de vos besoins propres et de vos désirs les plus profonds.

Terminez votre prière avec le Notre Père, la prière que Jésus a enseignée à ses disciples.


Suggested Reading for Prayer
Romains 8,35-39

Qui nous séparera de l'amour du Christ? la tribulation, l'angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive? selon le mot de l'Écriture : A cause de toi, l'on nous met à mort tout le long du jour ; nous avons passé pour des brebis d'abattoir. Mais en tout cela nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés. Oui, j'en ai l'assurance, ni mort ni vie, ni anges ni principautés, ni présent ni avenir, ni puissances, ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur.