Additional information
Reflections for the week
Online Retreat Weeks
Connect with us
Le JRS, Retraite en ligne: Jour 11—La Nativité : L’Amour Va Jusque là !
jeudi, novembre 11, 2010


“Habría que buscar al niño Jesús, no en las imágenes bonitas de nuestros pesebres. Habría que buscarlo entre los niños desnutridos que se han acostado esta noche sin tener qué comer, entre los pobrecitos vendedores de periódicos que dormirán arropados de diarios allá en los portales."

Aujourd’hui, au début de votre prière, rappelez-vous que vous êtes en présence du Dieu Saint. Ayez conscience que Dieu vous voit en tout temps et en tout lieux, et qu’il pose sur vous un regard aimant et puissant. Demandez à Dieu ce que vous voulez.

Aujourd’hui demandez à Dieu de vous donner la force de vous remettre au Mystère qui vous entoure, dans la certitude que l’univers se trouve dans les mains de Dieu. Demandez à Dieu qu’il augmente en vous la foi en son amour inconditionnel et en sa bonté qui peut surmonter toutes vos peurs et accomplir tous vos désirs.



Reflections for Prayer

Makhado, le 11 novembre 2010 – La veille de Noël, alors que je travaillais dans un projet du JRS dans le camp de Rhino (Nord de l’Ouganda), j’ai célébré la messe avec les réfugiés soudanais du village d’Agalupi, un village pauvre entre tous. Nous avons célébré dans une petite chapelle coiffée d’un toit de chaume. La nuit était chaude et humide, traversée d’une nuée d’insectes volants, pleine de poussière. Une lampe à kérosène était suspendue à un des piliers de bois à droite de l’autel.

Des jeunes filles chantaient et dansaient devant l’autel. Dans un de ces chants  elles imitaient les cris du nouveau-né Jésus, leurs yeux cachés par leurs bras ; échos de la plainte des réfugiés soudanais se lamentant sur leur départ pour échapper à la guerre civile : leurs pertes et leurs souffrance. Et pourtant, en dépit de la misère d’Agalupi et de la souffrance du passé, ces instants – comme pour la naissance de Jésus dans une étable – étaient empreints d’espérance et de signification.

La liturgie dans la chapelle d’Agalupi était centrée sur un bébé ; la Méditation de la Nativité commence avec un bébé. Au cours de notre service auprès des réfugiés nous avons vu des bébés naître et être attachés sur le dos de leur mère ; nous avons vu des bébés atteints de la malaria et certains qui en mouraient ; nous avons tenu dans nos bras des bébés qui pleuraient et qui gazouillaient ; nous avons vu les visages poignants des jeunes mères.

Si vous voulez suivre le Christ c’est ici que vous devez commencer. L’Enfant Jésus est la ???? qui fait le lien entre notre soif à répondre à l’appel du Royaume et la manière dont nous y répondons. Une fois relativisée la haute théologie de l’Incarnation, la Nativité nous montre la manière dont le cœur de Dieu vient dans le monde et par là même le chemin que nous devons suivre : Dans l’humilité. Dans la miséricorde. Dans le désir.

Comment expliquer le voyage du Dieu de toute éternité à travers l’histoire des hommes ? D’un côté, l’intellect proteste. Un théologien répond : « Mais l’amour va jusque là ! »  Voilà une pensée. Peut-être est-ce LA pensée. Sa vérité soutient les étoiles et allume le feu qui brûle le JRS.

Connaître, aimer et servir le Christ commence par la contemplation de la Nativité. Les mots de Luc contiennent le diamant que nous porterons toujours dans notre cœur : ils trouvèrent Marie et Joseph, et l’enfant couché dans une mangeoire.

Gary Smith SJ
Projet du JRS à Limpopo
Makhado, Afrique du Sud

Parlez à Dieu comme un ami parle à son ami.

Parlez-Lui de votre réponse, de vos besoins propres et de vos désirs les plus profonds.

Terminez votre prière avec le Notre Père, la prière que Jésus a enseignée à ses disciples.


Suggested Reading for Prayer
Luc 2,15-20

Et il advint, quand les anges les eurent quittés pour le ciel, que les bergers se dirent entre eux : « Allons  jusqu’à Bethléem et voyons ce qui est arrivé et que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent Marie et Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche. Ayant vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit de cet enfant ; et tous ceux qui les entendirent furent étonnés de ce que leur disaient les bergers. Quant à Marie, elles conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur. Puis les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, suivant ce qui leur avait été annoncé.