Additional information
Reflections for the week
Online Retreat Weeks
Connect with us
Le JRS, Retraite en ligne: Jour 18—Le Dieu Caché
jeudi, novembre 18, 2010


… dans la vie de chaque jour les choses de la vie et les événements quotidiens cachent Dieu et le nous le révèlent peu à peu grâce au travail de l’esprit RS Thomas

Aujourd’hui, au début de votre prière, rappelez-vous que vous êtes en présence du Dieu Saint. Ayez conscience que Dieu vous voit en tout temps et en tout lieux, et qu’il pose sur vous un regard aimant et puissant. Demandez à Dieu ce que vous voulez.

Aujourd’hui demandez à Dieu de vous donner la force de vous remettre au Mystère qui vous entoure, dans la certitude que l’univers se trouve dans les mains de Dieu. Demandez à Dieu qu’il augmente en vous la foi en son amour inconditionnel et en sa bonté qui peut surmonter toutes vos peurs et accomplir tous vos désirs.



Reflections for Prayer

Lilongwe, le 18 novembre 2010 – Au début de l’année 2006, mon provincial jésuite m’a envoyé travailler auprès des réfugiés en tant que Directeur de projet du JRS au Malawi. Au bout de quelques mois quelques réfugiés m’ont demandé de les accompagner spirituellement. J’acceptais immédiatement.

Deux semaines plus tard, nous préparions les célébrations de la Semaine Sainte et les réfugiés m’ont demandé si j’accepterais de vivre dans le camp car ils souhaitaient que les offices de la Semaine Sainte se passent en soirée. J’ai accepté et j’ai passé la Semaine Sainte dans le camp. Au cours de ce séjour j’ai senti des liens se tisser avec cette communauté de réfugiés qui avait enduré tant de maux et de difficultés. Au cours de la Semaine Sainte je les ai peu à peu perçus comme une communauté de réfugiés qui avait créé son propre récit existentiel de la passion et de la mort du Christ.

Au cours de ces quelques jours vécus auprès des réfugiés j’ai partagé leurs ténèbres sans savoir quels mots d’espoir et de réconfort je pouvais leur apporter. Dieu m’apparaissait caché – comment rester de glace face aux souffrances auxquelles peuvent être exposées les êtres humains ? Comment prêcher à ces pauvres gens un Dieu proche et une espérance, dans la situation de ténèbres où ils se trouvent ? D’une manière ou d’une autre, au cœur de cette expérience de ténèbres, la lumière de la foi m’a touché. Je suis monté à l’ambon et pendant trois jours j’ai proclamé le Fils de Dieu  souffrant dont la divinité cachée se révèle dans la  nuit de ce camp. Notre Dieu caché à continuer à faire briller la lumière de la Résurrection de son Fils et à donner espoir à cette communauté de réfugiés.

Bien plus tard, l’un des leaders de cette communauté chrétienne, Simon Buloze, aujourd’hui réinstallé en Australie, m’a fait part d’une expérience similaire :

« Dans le camp de réfugiés de Luwani, j’ai rencontré des situations qui m’ont fait toucher le tréfonds du désespoir et de l’angoisse. Le camp était littéralement invivable à cause de son climat chaud. J’avais fait l’expérience de la solitude de  nombreuses autres formes dégradantes. « Pourquoi Dieu qui m’aime, permet-il que j’endure de telles souffrances ? » Après une longue période de questionnement, j’ai entrevu une réponse : dans ma souffrance j’ai découvert la grandeur de l’amour de Dieu pour moi car à travers « de nombreux dangers, pièges et difficultés », j’ai reconnu la présence de Dieu en particulier à travers l’expérience concrète de l’amour, de la compassion et de l’aide apportés par d’autres frères humains. »

Ce que Simon disait, c’est qu’au milieu de ses souffrances, Dieu se tenait caché, et pourtant en relisant sa vie et son expérience, il pouvait voir la grâce de Dieu présente dans sa vie et il pouvait reconnaître le Crucifié et le proclamer vraiment Fils de Dieu. Un jour Simon a écrit : « L’incarnation est pour moi la preuve que Dieu est présent à mes côtés car j’ai expérimenté sa présence dans les nombreuses rencontres humaines qui ont marqué ma vie, en particulier au moment où je doutais de Dieu. A chaque étape de ma vie de réfugié, j’ai trouvé la consolation, en particulier la consolation spirituelle, qui m’a redonné la force de faire face aux vicissitudes inhérentes à la vie de réfugié. »

Quand et où, dans le cours de notre vie, avons-nous expérimenté l’absence de Dieu ? Demandez à la lumière émanant du Christ ressuscité de vous révéler le Dieu caché dans la nuit de votre propre expérience.

Charles Chilufa SJ
Ancien Directeur de Projet
JRS Malawi

Parlez à Dieu comme un ami parle à son ami.

Parlez-Lui de votre réponse, de vos besoins propres et de vos désirs les plus profonds.

Terminez votre prière avec le Notre Père, la prière que Jésus a enseignée à ses disciples.



Suggested Reading for Prayer
Psaume 22,1-5,24-25

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? Loin de me sauver, les paroles que je rugis! Mon Dieu, le jour j'appelle et tu ne réponds pas, la nuit, point de silence pour moi. Et toi, le Saint, qui habites les louanges d'Israël! En toi nos pères avaient confiance, confiance, et tu les délivrais. Vous qui craignez Yahvé, louez-le, toute la race de Jacob, glorifiez-le, redoutez-le, toute la race d'Israël. Car il n'a point méprisé, ni dédaigné la pauvreté du pauvre, ni caché de lui sa face, mais, invoqué par lui, il écouta.


Quote
… dans la vie de chaque jour
les choses de la vie et les événements quotidiens
cachent Dieu et le nous le révèlent
peu à peu grâce au travail de l’esprit
RS Thomas