Additional information
Reflections for the week
Online Retreat Weeks
Connect with us
Le JRS, Retraite en ligne: Jour 20— Avec Jésus mourir au quotidien
samedi, novembre 20, 2010


« Je me sens plus que jamais entre les mains de Dieu. C’est ce que j’ai désiré dans toute ma vie, et ce depuis ma jeunesse. Mais aujourd’hui, je sais qu’il y a autre chose : l’initiative en revient entièrement à Dieu. C’est une expérience spirituelle profonde que se sentir entièrement entre les mains de Dieu. »

Aujourd’hui, au début de votre prière, rappelez-vous que vous êtes en présence du Dieu Saint. Ayez conscience que Dieu vous voit en tout temps et en tout lieux, et qu’il pose sur vous un regard aimant et puissant. Demandez à Dieu ce que vous voulez.

Aujourd’hui demandez à Dieu de vous donner la force de vous remettre au Mystère qui vous entoure, dans la certitude que l’univers se trouve dans les mains de Dieu. Demandez à Dieu qu’il augmente en vous la foi en son amour inconditionnel et en sa bonté qui peut surmonter toutes vos peurs et accomplir tous vos désirs.



Reflections for Prayer

Caracas, le 20 novembre 2010 – L’histoire de Maria. Une après-midi, je me trouvais chez Maria, une déplacée colombienne vivant dans le district de Soacha, un faubourg surpeuplé au sud de Bogota où survivent des milliers de déplacés. Soudain elle regarda la pendule avec une certaine appréhension. Il était 17h.

« Etes-vous inquiète ? Est-ce que tout va bien ? », lui demandai-je respectueusement tout en la regardant.

Il y eut un court instant de silence, puis elle se prit la tête dans les mains et répondit angoissée : « Père, mon fils  n’est pas rentré de l’école ». En larmes, elle poursuivit : « Depuis quelques jours de nombreux jeunes gens du voisinage ont disparu ».

Un mois plus tard, la presse nationale a annoncé que l’armée colombienne avait mené une opération armée qui s’était soldée par la mort d’un nombre important de guérilleros. La vérité n’est apparue que bien plus tard : les soi-disant guérilléros étaient en fait des jeunes gens du district de Soacha qui, après avoir été pris par les forces armées, avaient été vêtus comme des guérilleros et assassinés. Une manière, pour l’armée colombienne, de prouver l’efficacité de sa campagne anti-subversive, tandis que les soldats étaient montés en grade et avaient reçu une prime.

La douleur de ces mères face à la mort injuste de leurs fils, leur a donné  la force et  les a motivés pour s’unir dans la solidarité et se battre pour la dignité et la mémoire de leurs fils.

Jésus continue à mourir à travers ces jeunes hommes et ces jeunes femmes qui meurent injustement aujourd’hui encore, et sa mort fait jaillir l’appel de la foi qui mobilise de nombreux cœurs dans la lutte pour une vie plus juste. Maria et ses compagnons sont les témoins de ce mystère parce, à l’image de Jésus mourant, elles remettent leur vie entre les mains de Dieu, leur force dans le combat pour la vie.

Alfredo Infante SJ
Directeur Régional
JRS Amérique Latine et les Caraïbes

Parlez à Dieu comme un ami parle à son ami.

Parlez-Lui de votre réponse, de vos besoins propres et de vos désirs les plus profonds.

Terminez votre prière avec le Notre Père, la prière que Jésus a enseignée à ses disciples.

 



Suggested Reading for Prayer
Jean 19,25-27

Or près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d'elle, le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Dès cette heure-là, le disciple l'accueillit chez lui.

Luc 2: 34-35

Syméon les bénit et dit à Marie, sa mère : « Vois ! cet enfant doit amener la chute et le relèvement d'un grand nombre en Israël ; il doit être un signe en butte à la contradiction – et toi-même, une épée te transpercera l'âme ! – afin que se révèlent les pensées intimes de bien des cœurs. »